Géopoétique / Géopolitique

Mardi 19 novembre 2013
Jean Rouaud nous a présenté l’art du Haïku et le mouvement littéraire français
qui fut pris dans la tourmente de la grande-guerre et estompé par le surréalisme qui lui succède

E N     P L E I N E     F I G U R E

Haïkus de la guerre de 14-18

En_pleine_figure_pourleweb

“[D]es poètes ont jugé qu’une forme minimale avait son mot à dire
dans la restitution de l’horreur.
La photographie […] ne permettait pas le reportage de guerre.
Ces micro-poèmes sont ainsi des clic-clac, des petits faits que le cerveau enregistre et plie en quelques mots.”

Bruno Doucey a illustré la concrétisation de cette anthologie établie par Dominique Chipot  en lisant certains de ces Haïkus d’auteurs français.

 

Donnez-nous votre avis !

Êtes-vous humain ? * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.