Ryässe ou le peuple oublié

9 décembre 2020

Le samedi 19 décembre 2020
de 14h30  à 18h
Mohamed-Nour HAYED

dédicace son premier roman

 

Ce que nous en savons:
premier roman, jeune auteur , édité (auto-édité) chez Edilivre.

Rencontrez  Mohamed-Nour HAYED pour découvrir
ses sources autobiographiques, son message sur la migration, sur ceux que nous oublions, … 

Ryasse ou le peuple oublié, premier roman du jeune et prometteur Mohamed-Nour Hayed sublime les blessures de son enfance en Syrie grâce à l’écriture.

Récit d’autofiction poignant, ce roman mérite d’être lu pour comprendre tous les enjeux de la guerre en Syrie et entrevoir la réalité de la vie là-bas, par delà la fiction.
Fanny Bousquet

 

Présentation de quatrième de couverture

Ryässe Youssef, un enfant syrien comme les autres, connaît une enfance heureuse à Alep, capitale économique et deuxième plus grande ville de Syrie. Cependant, son destin, celui de sa famille et de millions d’autres Syriens va basculer en mars 2011 : la Révolution syrienne marque son début. Après avoir connu la perte de son père, tué par les forces du dictateur Bachar El-Assad, Ryässe et sa famille vont connaître l’enfer d’une guerre d’une violence inouïe. Exode, bombardements, massacres de masse, Ryässe aura tout connu, et essaie, dans les lettres qu’il écrit à son père, puis également à son grand-père, de comprendre ce qui se passe autour de lui, mais comment décrire l’enfer ? La vie devient impossible et les Youssef se voient obligé de partir. Le chemin vers l’Europe est cependant dangereux, périlleux, fatal : la guerre les aura suivis jusqu’au bout. Ce roman est celui de Ryässe, mais aussi celui d’un peuple oublié : le peuple syrien, peuple héroïque et abandonné de tous.

Mohamed-Nour Hayed est né en 2002 à Alep, au nord de la Syrie. Porté par un désir de liberté, il décide de faire de sa voix son arme de lutte et écrit plusieurs chansons qu’il chantera lors de manifestations contre le régime de Bachar El-Assad dans sa région. Après avoir survécu et échappé à la guerre, il arrive en France en septembre 2014, à l’âge de douze ans. Il apprend alors le français et participe à plusieurs projets au cours de sa scolarité, notamment le projet du Convoi 77. Une volonté le pousse toujours vers l’avant : devenir défenseur des droits de l’Homme et intégrer l’ONU. Conscient de l’importance de la mémoire, il prend la décision, à dix-sept ans, de porter la voix des siens.


Panthéonisation de Maurice Genevoix

11 novembre 2020

Aujourd’hui un Grand Homme entrera au Panthéon.

Maurice Genevoix (1890-1980), héros de la première guerre mondiale et fin lettré,

auteur de Ceux de 14, La mort de près, ou encore de Raboliot (pris Goncourt en 1925), parmi ses plus grands succès littéraires,

sera honoré ce jour du mercredi 11 novembre 2020 et pourra retrouver son ultime demeure, celle où reposent les Grands Hommes, celle qui manifeste la reconnaissance de la patrie française envers les personnalités majeures qui ont contribué à son prestige.

Profitez de ce moment d’hommage et de célébration nationale pour lire ou relire Ceux de 14 aux éditions Garnier-Flammarion, La mort de près aux éditions La petite, Vermillon, Raboliot aux éditions Grasset, son fameux roman-poème La forêt perdue, aux éditions du Rocher, ou encore d’autres titres de son œuvre prolifique.

Par ailleurs, afin de vous plonger dans le contexte d’écriture de Genevoix, redécouvrez l’ouvrage de Carl Bouchard, aux éditions Pedone,

consacré à la question du citoyen et de l’ordre mondial: le rêve d’une paix durable au lendemain de la Grande Guerre. (ISBN : 9782233005298, Prix : 23 euros)

Commandez les ouvrages de Genevoix directement auprès de la librairie :

Ceux de 14,

EAN : 9782081444560

Prix : 9.90 euros

 

 

 

 

 

 

 

Raboliot, EAN : 9782246822585, Prix : 9.90

La Mort de près,

EAN : 9782710380184

Prix : 7.10 euros

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Genevoix l’académicien était non seulement un écrivain naturaliste mais encore un précurseur de l’écologie “sensualiste”, n’en déplaisent à ceux qui ont voulu lire à travers Raboliot notamment, un éloge du braconnage. Jacques Tassin s’attache à nous montrer l’engagement de Maurice Genevoix envers la nature et le décentrement qu’il opère d’un regard encore à l’époque, très anthropocentré sur les écosystèmes et la biodiversité.

Jacques Tassin, Maurice Genevoix l’écologiste, Odile Jacob, EAN : 9782738153579 Prix : 17.90 euros

Fanny Bousquet


Vive l’incommunication ! La victoire de l’Europe

20 juin 2020

Jeudi 2 juillet 2020

Dominique Wolton

Directeur de recherche au CNRS, fondateur et directeur de la revue internationale Hermès

Présente et dédicace

Et si la plus grande force de l’Europe résidait dans « l’incommunication », cette incapacité apparente des pays qui la composent à se comprendre et à agir ensemble ? À l’heure où l’Europe est une fois de plus en crise, depuis le fait migratoire, le populisme, le Brexit, le Covid 19, cet essai montre à quel point le dialogue entre Européens, certes tumultueux, est ininterrompu. D’accord sur rien, mais toujours ensemble.
 

L’Europe n’est pas un rêve dépassé au bilan décevant. Elle reste la plus grande aventure pacifique et démocratique de l’Histoire du monde, même si les européens n’en sont pas assez fiers. Réussir à faire cohabiter 450 millions d’individus divisés par d’innombrables contentieux, avec 27 nationalités différentes et parlant plus d’une vingtaine de langues, et ce depuis soixante ans, ne s’est jamais réalisé. Quelle aventure ! Quel projet invraisemblable ! Comment cela est-il possible ?

C’est que les membres de l’UE persévèrent dans la négociation, malgré les contentieux, les langues de bois et les dialogues de sourds. Ceci grâce à ce que Dominique Wolton nomme l’« incommunication ». Et c’est bien là que réside toute sa force, et son avenir.

 

Présentation à 18h00 par l’auteur

Suivie d’un accompagnement de musique brésilienne originale
avec
Isabelle FERRAZE DE OLIVEIRA au chant
et
Sidney RODRIGUEZ à la guitare


Editions A.Pedone en confinement

18 juin 2020

De même que malgré les événements de 1870, les éditions ont fait paraitre des ouvrages comme en témoigne le diplôme de l’exposition universelle remis à auguste Durand (fondateur de la maison d’éditions le 22 février 1838) et Guillaume Pedone-Lauriel (son gendre), en 1873 à Vienne en Autriche.

De même que de 1914 à 1919 Auguste Pedone a poursuivis les activités éditoriales comme en témoignent les tomes 21 à 26 de la Revue générale de droit international public, et parce que la réception d’épreuves et de tiré-à-parts donne à leur auteur un souffle d’encouragement ; comme en témoigne Raphaël Lemkin recevant ses épreuves dans son parcours d’exil en suède de la part de Jeanne et Madeleine Pedone en fin 1939, cité dans l’ouvrage de Philippe Sand[1].

De même du 16 mars au 22 juin 2020, les éditions A.Pedone ont veillé à poursuivre leurs activités éditoriales en publiant les numéros 1 de leurs revues et en les mettant en accès libre sur leur site internet http://pedone.info avant leurs impressions respectives.

Nous remercions l’ensemble des auteurs qui y ont contribué et nous vous souhaitons une bonne lecture en ligne sur :

 Revue générale de droit international public n° 2020-1

Revue d’histoire diplomatique n° 2020-1

Revue française de droit aérien et spatial n° 2020-1

Revue d’histoire diplomatique n° 2020-2

 

 

[1] Philippe Sands, East West street, Weidenfeld & Nicolson, 2016, pp. 164 ; et Phillippe Sands, Retour à Lemberg, Albin Michel, p. 214.

 


Lecture publique de “trafiquants de colères” par Viktor Lazlo

15 mai 2020
Amis lecteurs et lectrices,
 
la librairie Pedone vous invite à visionner la lecture publique de Trafiquant de Colère par son autrice Viktor Lazlo (éditions Grasset).
 
La lecture a été enregistrée au sein de la librairie des éditions A.Pedone, au 13 rue Soufflot Paris 5 ème.

Accès à la vidéo

 

“Ils étaient une famille, un croisement improbable aux confins de la haine et de l’amour (…)”. Tels sont les premiers mots du prélude du dernier ouvrage de Viktor Lazlo, paru fin janvier chez Grasset: Trafiquants de colère. Avec une diction poétique, des descriptions subtiles et la lucidité que le poids de l’histoire confère aux existences singulières, l’auteure nous lit quelques pages de son nouveau roman. A l’occasion de son cinquième roman, Viktor Lazlo reprend quelques protagonistes de son roman antérieur, Les Passagers du siècle. Deux familles, l’une issue de l’esclavage et l’autre, ayant subi les pogroms d’Europe de l’est, la Shoah, se rencontrent. Un arbre généalogique précède les premiers chapitres du livre. Des éléments, profonds et poétiques retiennent notre attention, un personnage espère “écraser (ses) doutes pour que (son) cœur se calme”, des interrogations intérieures révèlent un tourment abyssal: “Comment se mesurer à l’absence ?”. Outre les états d’âme des victimes, des témoins de l’Histoire, des objets ou attributs sont mentionnés, comme un violon “pauvre témoignage d’une existence chahutée”… La musique du livre prend vie et tisse la trame des vies torturées des personnages, qui furent, avant l’espace de la fiction, des personnes de chair et de sang.

« A l’origine, deux femmes » nous dit l’auteure, et de cette rencontre naîtra tout un triptyque. Un troisième roman paraîtra donc, comme vient de nous l’annoncer Viktor Lazlo, pour laisser voix au chapitre à un nouveau personnage, un jeune homme dont le portrait est esquissé à la fin de Trafiquants de colère. Lors de la lecture de ce roman, nous remarquons un paradoxe révélé par une mise en abîme de la réflexion sur l’écriture au sein même de l’écriture de fiction : aucun écrivain ne peut dire les atrocités des camps. Cette phrase, insérée au cœur du livre, a été énoncée par un véritable survivant de la Shoah lors d’un témoignage diffusé dans un documentaire. Viktor Lazlo fait feu de tout bois, des archives et de son imagination prolifique. En reprenant une distinction foucaldienne de l’Archéologie du savoir, nous pouvons dire que l’auteure utilise les « œuvres-documents » pour enrichir et créer une « œuvre-monument » : son roman. Viktor Lazlo nous répond à propos du paradoxe de l’impossibilité de dire l’indicible de la catastrophe : « tout a déjà été dit. Ce sont les personnages dans la terreur qui m’intéressent et non l’horreur en elle-même ». La place est faite aux personnages plutôt qu’aux situations, bien que ces derniers ne puissent s’en départir. D’ailleurs, si le ton de la lecture publique semblait grave et mélancolique, l’auteure nous rassure et rappelle que ce roman est avant tout une histoire d’amour, d’aventures, de rêves réalisés. Ainsi, si la réalité des tragédies de l’histoire est omniprésente, elle n’apparaît qu’au second plan. Les individus prennent les devants de l’histoire, sans doute est-ce une façon de leur faire prendre une revanche sur l’Histoire. Le ton glacial de certains passages du roman, « chaque centimètre sous nos pieds est imprégné de sang », nous procure une vive émotion et nous pousse à devenir nostalgique d’une mémoire que nous n’avons pas vécue, d’une mémoire désormais collective conservant l’intimité des vies de personnages singuliers, dont, par exemple :« le souvenir spectral du passé flamboyant de la ville »…
Retrouvez Trafiquants de colère, le récent livre de Viktor Lazlo en librairie.
Bonnes lectures !

Fanny Bousquet
libraire à la librairie des éditions A.Pedone

 

Les Editions lors de la Septième journée d’études de l’IHEI

7 mars 2020

Les Editions Pedone sont représentées à l’Université Paris II à l’occasion de la Septième journée d’études de l’IHEI, consacrée aux Grandes pages du droit international sur le thème : « L’illicite » ⚖️


Actualité des éditions

Reportée et non-annulée

Vendredi 20 mars 2020
à partir de 18h30

Luc LERICHE
dédicace et présente

 L’impact normatif de la Déclaration des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones

De l’effectivité d’une déclaration en droit international
 
 
Publié aux éditions Pedone
 
 
Présentation à 19h par l’auteur
suivie d’une discussion avec
la Professeure Evelyne LAGRANGE
auteure de la préface
et
le Professeur Jean MATRINGE

Actualité des Editions

27 février 2020

Les représentations de l’Arctique : cartographie et appropriation du Grand Nord“. Ce jeudi 27 février les Editions Pedone sont présentes à la BNF à l’occasion de la session des Débats de la Fondation pour la Recherche Stratégique. ❄️
https://www.bnf.fr/…/les-debats-de-la-fondation-pour-la-rec…


Dédicace d’Hervé Morin

6 décembre 2019

vendredi 20 décembre

de 18 h30 à 20 h 

Hervé Morin

dédicace

et nous a offert une dégustation de produits de sa région la Normandie

 

 

Originaire de Pont-Audemer, Hervé  Morin dans ce beau-livre de photographies de Guillaume de Laubier nous décrit la région dont il est président du Conseil régional. Par un texte empreint d’attachement familial Hervé Morin offre à ses lecteurs un aperçu des habitants, de l’histoire, des paysages, des activités tant agricoles, marines, gastronomiques, culturelles, industrielles qu’économiques. Associant des liens d’amitié à ses descriptions, des portraits aux paysages, Hervé Morin et Guillaume de Laubier nous dépeignent cette la Normandie “d’où ils viennent”.      

 


Librairie hors-les-murs

4 décembre 2019

4-5 Décembre 2019
les éditions Pedone exposent 
les ouvrages de ses auteurs à La Haye
à la Cour pénale internationale
pour la 18ème session de l’Assemblée des États Parties

à l’occasion de la parution de la deuxième édition
de l’ouvrage

Statut de Rome de la Cour pénale internationale
commentaire article par article
deuxième édition


Page 1 sur 1612345Dernière page »